Instincts de vie

Instincts de vie

Echange matinal

blog15.jpg"

 

 "Personne ne peut rien faire si ce n'est par rapport

à ce que d'autres peuvent ou ne peuvent pas faire"

John DEWEY

 

 

 

Je vous présente Franck, petite frappe de notre établissement qui est dans tous les coups foireux et qui s'en est toujours bien sorti jusqu'à présent.

Visage d'ange aussi lisse à l'extérieur qu'il est meurtri à l'intérieur avec des yeux bleus d'une belle limpidité quand il est authentique et d'une grande grisaille dans les moments obscurs .

Vêtu très souvent avec un survêtement, capuche sur la tête... ça fait cliché mais c'est ainsi.

 

Franck porte le nom de l'ami de cellule de son père qui a fait de longs séjours en taule. Le ton est donné.

 

Le soir juste avant d'aller se coucher, nous récupérons les téléphones portables des jeunes que nous leur rendons dès le lever afin d'éviter des utilisations intempestives durant la nuit pour qu'ils dorment dans de bonnes conditions.

C'est tout un acte éducatif qui est travaillé, répété en amont, en aval, à toutes les occasions, toutes les circonstances.

Travailler le respect des règles, avec des jeunes qui ont du mal à intégrer la loi, c'est difficile mais respecter en plus les règles quand il s'agit de les décoller à ce qui est pour eux un élément central voire vital de leur vie, c'est tout un art qui parfois relève de l'exploit.

 

Récalcitrant, Franck n'a pas voulu rendre son mobile la veille au soir, ce qui, pour être sincère, a tendance à énerver l'équipe éducative qui, depuis un certain temps subit la provocation et la toute puissance de ce jeune qui ne respecte rien.

 

Surpris au réveil de voir que son portable avait disparu de sa table de chevet confisqué durant son sommeil, il est venu le réclamer manu militari en nous traitant de tous les noms d'oiseaux possibles...

On lui rétorque qu'il n'avait pas le droit de le garder la nuit, pas plus qu'il n'avait le droit de parler aux adultes de manière irrespectueuse.

 

Jeu de ping-pong, Franck nous propose d'aller nous faire sodomiser le plus profondément possible. 

Lorsqu'on lui a répondu que ce n'était pas bon pour la prostate, et qu'en plus, on lui remettrait son portable que s'il s'excusait, Franck a piqué une grosse colère.

Et comme le veut la coutume chez les peuplades adolescentes quand ils n'arrivent pas à obtenir satisfaction, il a annoncé qu'il s'en secouait les testicules, nous inondant de superlatifs insultants. 

Bien obligé de l'informer qu'il faisait ce qu'il voulait avec ses organes génitaux mais qu'il n'était pas question pour autant qu'il pile ceux des autres, menu menu...

Du coup, Franck s'est barré toute la matinée mais contrairement aux tribus qui ont besoin de chasser pour se nourrir, il est revenu naturellement à midi pour déjeuner.

Sans culpabilité ni état d'âme, il s'est mis les pieds sous la table, certes mais sans son téléphone portable et cette fois là, il n'a rien demandé.

Comme quoi, c'est parfois secondaire un portable...

 

 

(En février 2014, Franck se trouve dans un centre renforcé pour braquage d'un commerce).

 



12/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres