Instincts de vie

Instincts de vie

Jade l'incendiaire

blog12.jpg

 

  "Lorsque les âmes tendent vers la vie, le Destin est contraint de leur répondre."

Abou Qasim ACH-CHABBI 

 

 

 

Je vous présente Jade qui nous vient de contrées lointaines, 14 ans.

Elle a été retrouvée sur un monticule d'ordures ménagères abandonnée par ses parents alors qu'elle n'avait que 15 mois.

Adoption en France, instabilité, désordre, difficultés scolaires, relations familiales carencées, la voici arrivée chez nous.

Adolescente à la peau ambrée, exotique, paraissant plus âgée qu'elle n'en avait l'air, c'était une fille séduisante presque irrésistible.

Mais ce n'est pas sa silhouette associée à sa douce voix qui m'a fait penser que nous allions vivre un long fleuve tranquille. Et j'avais raison !

 

Abandonnée elle a été, abandonnique elle est devenue.

Son besoin insatiable d'être remarquée et d'être reconnue se manifestait par des passages à l'acte d'ordre sexuel. Elle avait besoin irrépressible de se remplir, se remplir de l'autre, remplir son corps, remplir son ventre.

Autrement dit, elle avait le feu au cul.

 

C'était une tornade, pire, un ouragan qui raflait tout sur son passage, petits, maigres, gros, grands et j'en passe, tous ceux dotés d'un organe mâle y passait.

Pour les puceaux et les naïfs, c'était terrible... des ravages.

En quelques jours, le foyer est devenu l'île de la Tentation.

 

Petite précision, le groupe dans lequel était accueillie Jade était un groupe essentiellement composé de garçons, une dizaine et en sachant que l'établissement compte à peu près 3 groupes. Si on fait le calcul, ça laisse à Jade le temps de s'intégrer... d'être intégrée... ou de tout désintégrer.

 

Nous avons redoublé d'efforts  pour inscrire Jade dans un quelconque projet mais pour elle, seule comptait la vie basée sur la rencontre permanente de l'autre. Tant et si bien qu'elle était toujours en fugue, à la recherche d'un nouveau partenaire.

 

Une fois qu'elle s'était acoquinée avec tous les jeunes du foyer, l'établissement devenu sans intérêt ne fût qu'un endroit pour se restaurer d'un point de vue alimentaire et accessoirement un lieu pour dormir quand elle n'était pas dans les bras d'un lover.

Déclarations en fugue auprès des services de police, mains levées, re-déclarations. C'était un éternel recommencement.

 

Fallait même pas essayer de s'opposer, parce que là, elle perdait son contrôle, elle frappait et fort... quelques adultes en ont fait les frais quand ils ont goûté à son uppercut en pleine poire.

 

Conduites à risques de plus en plus importantes,  impossible qu'elle reste au foyer, le feu était partout, les jeunes sans dessus-dessous, les professionnels acculés.

 

Elle a terminé l'année dans une autre structure d'accueil, d'urgence celui ci d'où elle en est partie pour atterrir dans un centre éducatif fermé (CER) parce que là aussi, elle y avait mis le feu, mais là, c'était un vrai.

Le foyer a réellement brûlé !

 

 

 

Jade l'incendiaire, suite...

 

Quelques années plus tard, Jade est revenue nous voir au foyer pour donner des nouvelles comme ont coutume de le faire les jeunes qui s'en sont plus ou moins sortis.

«Moi : comment vas-tu Jade, que deviens tu ?

Elle : oh, tu sais, ça y est j'ai fini les conneries, je me suis calmée..

Moi : ha oui, et tu fais quoi ?

Elle : et bien, j'ai un travail et mon appart...»

Etc, etc...

 

C'est vrai que je la trouvais changée Jade, en mieux, plus grande, plus mature et c'est avec ravissement que je la quittais.

En rentrant dans le bureau, je croise un jeune qui me dit avoir aperçu Jade qu'il connaissait, de près ou de loin, et à qui j'exprimais que j'étais contente de voir qu'elle s'en était sortie.

 

Perplexe, il me répondit un peu hésitant :

«tu sais, elle fait des «pipes» pour 5 euros à la gare...»

 

Ben quoi, elle a grandit Jade, maintenant elle joint l'utile à l'agréable !

 

 



11/01/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres