Instincts de vie

Instincts de vie

Nique ta mère !

blog nique ta mère.jpg

 

"L'angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant."

Martin HEIDDEGGER

 

 

 

Je vous présente Julien, jeune adolescent de 16 ans, grand, mince, qui revendique corps et âme une identité de kaïra, renforcé par un jargon emprunté des jeunes des banlieues mais qui, sans péjoration aucune, est un petit rural qui demeure dans les campagnes de nos anciens.

Casquette, coiffure en brosse zébrée au rasoir, survêt de marque avec effets de mode, Julien harcèle sa mère à l'usure pour acheter des baskets à 150 euros qu'il finit par avoir malgré les revenus familiaux très modestes.

Sa mère, femme austère et limitée, agrémentée d'un faciès masculin et dotée d'une voix virile tout autant que Julien possède une voix monocorde, est seule à s'occuper de ses trois enfants avec perte et fracas.

Le père tout aussi rétrograde, n'accorde aucune grâce à ses enfants dont l'abandon avéré pourrait être presque légitimé par son état apparent de vieillard.

 

Cette mère, dépassée par les événements,  ne maîtrise rien et au lieu d'apaiser les situations difficiles ou les conflits, ne fait que les envenimer par des attitudes de contre-sens et de mépris des comportements adolescents.

Tout autant qu'elle s'en plaint, elle jubile à créer des états de crise dans lesquels elle se complais en générant des comportements déviants chez son fils qui tente de sauver sa peau comme il peut en fuguant de temps en temps de chez lui.

 

Paradoxalement, il existe entre eux une relation fusionnelle dont les élans de complicité n'échappent à personne, les deux se tenant parfois mutuellement la main lors d'entretiens institutionnels.

Il aime sa mère autant qu'il la hait et l'équipe a bien été embarrassée quand il a fallu lui transmettre le mot de passe de l'ENT qui n'était autre que « NIQUE TA MERE ». 

 

De nature réservée et timide, plutôt tranquille et sans agitation particulière au foyer, se cache sous le visage serein de cet ado une véritable bombe d'effroi à l'école qui n'hésite pas à maltraiter et à agresser ses pairs.

Du coup, le comportement de racaille n'est pas qu'illusoire, car ce jeune homme s'est fait remarquer par des passages à l'acte graves de violence sur des élèves qu'il terrorisait, pour lesquels Julien a été exclu du lycée.

 

Aussi, dans les couloirs, pichenettes, croches et coups de pieds, poussages, et même rackets auprès des plus jeunes faisaient partie de ses habitudes exacerbant son statut de voyou.

La limite a été plus que dépassée quand il y a eu un passage à tabac sur un jeune en lui donnant des coups de pieds à terre et une plainte déposée par un père dont sa fille avait subi les violences de ce jeune garçon.

 

Et pourtant, s'ils savaient...

S'ils savaient que cet adolescent regardait de manière incessante sous le canapé de crainte de voir apparaître une souris...

S'ils savaient qu'il évitait de se baigner dans les lacs de crainte de se faire mordiller les orteils par les poissons...

S'ils savaient que la nuit, il redoutait de se retrouver nez à nez avec une araignée sur le coussin...

S'ils savaient qu'il ne voulait pas prendre le bateau, car voyez vous, « ça arrive que des bateaux coulent, c'est bien arrivé au Titanic »

S'ils savaient que la plus grande frayeur de sa vie fut quand il s'est fait attaquer par un chien qui n'a fait que lui aboyer dessus et que ce chien était un yorkshire...

 

Et oui, à chacun ses peurs, à chacun ses démons....

 



11/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres